Vincent S. Moteur XUD 50, voilier, joint de culasse, capacite huile moteur, calcul hélice, bruit damper

 

Type de bateau: Voilier 13 m Moteur XUD 50

Problèmes évoqués; joint de culasse, capacité huile dans le carter, reniflard, propulsion, calcul d'hélice, damper accouplement moteur/inverseur.

Bonjour,

Un petit mot pour vous dire qu' après rectification de la culasse (0,1mm), un nouveau joint, un calage des soupapes et une bonne révision générale, le moteur Seenergie tourne parfaitement.
Plus de fumée en échappement ni dans la cale (reniflard renvoyé au filtre à air).

Questions pour finaliser:
1/ quelle quantité d'huile préconisez vous pour un moteur incline de 8°?

2/Avant que je ne change le calorstat, la température se stabilisait à 83°C, avec le nouveau la température se stabilisait à 87° après être montée à 95° (ouverture calorstat).
Quelle est la température optimale ? (elle varie d'une revue technique à l'autre)

3/maintenant que le moteur tourne parfaitement je me demande quel sera le prochain soucis, vous aviez souligné le problème du damper mais sans approfondir .
Je ne vois pas à quoi cela ressemble ni à quoi cela sert, je pensais que l'accouplement inverseur vilebrequin était direct. Avez vous un éclaté de cet accouplement, rôle du damper? Par quoi se manifeste son usure ? Casse ? Remède?
Le bruit que j'entends au ralenti et pas systématiquement provient sans doute de là, est il normal ?

4/je pensais rajouter une anode au groupe de refroidissement, idéalement placée dans l'échangeur, impossible faute de place sur le Seenergie, l'installer dans la partie supérieure, à coter du bouchon de remplissage, vous paraît il superflu ?

5/le moteur, comme toujours, tourne à fond en prise à 2200trs, hélice de 17' pas de 12,
Inverseur Solé 2:1. Régime de Croisière 1400-1500trs. Consommation moins de 2l/h.
Qu'en pensez vous, normal ou devrais chercher une autre hélice ?

Merci encore pour votre écoute et soutient.

Cordialement,

Vincent Saedy.

 

Bonjour,

J'ai remis en route, après vidange huile et liquide de refroidissement.

Mis 4,5L d'huile pour une inclinaison moteur d'environ 8°, correct?

Je vous joint 3 courtes vidéos, moteur chaud, ainsi vous pourrez voir les fumées qui m'interrogent.

Au niveau du remplissage d'huile, que faire de cette durite qui normalement va sur les autos au filtre à air me semble t'il ? Cette quantité de fumée est elle normale, due à quoi selon vous ?

Au niveau du remplissage de liquide de refroidissement, sur une des vidéo on note un refoulement, c'est lorsque je rempli presque totalement le bloc de refroidissement.
On peut aussi noter une légère fumée qui en sort, joint de culasse ?

Merci encore et désolé de vous déranger, je comprends que vous ayez autre chose à faire que de me répondre.

Cordialement,

Vincent.

Réponse:

La durite qui sort du remplissage d'huile est le reniflard d'huile, destiné a évacuer les gaz qui s'échappe normalement par les segments qui ne peuvent faire une étanchéité parfaite car se sont des anneaux ouverts. Le reniflard est relié effectivement au filtre à air afin que les gaz qui en sortent soit aspiré par le moteur pour diminuer la pollution. Sur les moteurs Seenergie, il y a très peu de gaz qui en sortent. Si vous voulez le connectez, positionner le tuyau devant le filtre à air. Surtout ne pas le brancher dans l'admission: la force d'aspiration du moteur peut aspirer l'huile du moteur. Dans ce cas il y a un détendeur qui empêche ce phénomène de se produire.

Très bonne vidéo qui  laisse apparaitre un début de défaillance du joint de culasse ou si non de la culasse elle même,  rarement, certaines se fendent ou sont poreuses. Ca le fait depuis longtemps? y a t'il eu incident de refroidissement?

La fumée vient de la combustion des gaz dans le cylindre, elle passe donc par le bord du joint de culasse ou d'une fente qui se produit entre les sièges des soupapes admission et échappement. Cela devient très gênant quand le liquide de refroidissement passe pendant le temps admission et les gaz sortent pendant la combustion.....

Cdt

Jacques Gély

Bonjour Mr Gely,

Merci beaucoup de votre réponse, j'y vois plus clair !

Concernant le damper, le bruit de ferraillage se fait entendre au démarrage, moteur au ralenti, si je met un peu de gaz et reviens immédiatement au ralentit (850trs) le bruit à disparu.
Question, selon vous le fait d'entendre ce bruit signale déjà l'usure du damper ou le fait qu'il disparaisse au ralentit laisse supposer un état encore correct? Je précise que de souvenir j'ai toujours eu ce bruit au démarrage et que je le faisais cesser en mettant un peu de gaz et en revenant au ralenti.

J'irai examiner ça plus tard, l'opération est faisable je pense sans avancer le moteur, mais sera limite même en enlevant le tourteau d' accouplement de l'arbre pour reculer celui-ci au maximum sur le presse étoupe.

Avez vous les références d'un damper compatible ou les côtés requises afin de me faciliter la recherche dans l'avenir ? Je ne sais pas si cela a son importance mais je vous rappelle que mon inverseur est un Solé rapport 2:1.

Pour l'hélice de 17/12 je ne trouve pas non plus qu'elle soit trop forte, le bateau pèse 12-13 tonnes, ce qui est aussi dans les clous pour un 50cv, seulement le fait que le moteur plafonne à 2200trs au max viendrait à mon humble avis du rapport de l'inverseur de 2:1, qui je pense n'est pas en accord avec cette hélice. On trouve en effet pour des motorisations semblables sur des voiliers des rapports de 2,75:1 ou même 3:1 avec des hélices même un peu plus grosses 18' /13 ou 19'/14
Mais comme le changement d'inverseur n'est pas à l'ordre du jour, je pencherai plus pour changer l'hélice, reste à la dimensionner ?

Au cas où je puisse récupérer un inverseur, savez vous les modèles compatibles avec le Seenergie 50?

Merci Mr Jacques, ça fait bien plaisir de vous savoir là !

Cordialement,

Vincent S......

Réponse:

Le bruit que vous entendez au démarrage ne traduit pas forcement une usure du damper, si vous l'entendez depuis que le moteur est neuf, je pense qu'il ne doit pas avoir de pb. Les premières combustions d'un moteur froid donnent une rotation ou le phénomène d'acyclisme sont plus importants, cela durant une dizaine de secondes. Il faut éviter ce bruit qui est très destructeur (fatigue du damper mais aussi des organes de distribution)  en accélérant légèrement avant le démarrage à froid. Si vous sentez que même à chaud ce phénomène est perceptible, augmentez légèrement le régime de ralenti. (Réglage sur la vis de réglage de ralenti de la pompe et non de la butée d'accélérateur)

Pour déposer l'inverseur, si vous enlevez le tourteau pour gagner de la place, 7 à 8 cm devraient suffire pour sortir l'inverseur, peut être même moins si vous avez de la place pour mettre l'inverseur de biais.

Dans la cinématique de propulsion, le choix du rapport de réduction dépend du diamètre de la cage d'hélice et donc du choix fait par l'architecte. Dans le principe pour un bateau à déplacement le meilleur choix est une hélice de grand diamètre (en proportion évidement) car plus l'hélice est grande meilleure est son rendement et sa propulsivité dans les bas régimes. Par contre pour un voiler, certains préfèrent limiter la trainée de l'hélice, dans ce cas on cherche un diamètre d'hélice moindre, et on oublie le rendement et la propulsivité....

La vitesse linéaire en bout de pale d'hélice est une limite que l'on doit respecter, dans les hauts régimes cette limite se situe à une quarantaine de mètres par seconde, au delà il y a cavitation.

Une hélice de grand diamètre doit donc tourner moins vite qu'une hélice ayant un diamètre plus petit, d'ou plusieurs choix de rapport de réduction possible.

2/1; 2.5/1  et 3 /1 sont les rapports que l'on peut appliquer sur un voilier, bien sur en fonction de la cage d'hélice.

Si vous me donner la longueur à la flottaison de votre bateau, son poids précis en ordre de marche, je pourrais vous donner différents choix possible de rapport de réduction et d'hélice qui vont avec.

L'accouplement qu'il vous faut: Accouplement inverseur, 10 cannelures pour inverseur HBW 50, 100, 125, 150  pour solé , contrôler le nombre de cannelures

                                   kent marine ref :DA 031 double étage***** a choisir pour vous

                                                           ou DA 037 simple étage

 

   chez ZF    fabriquant les inverseur ZF       ref : 254 762

 

CDT

Jacques Gély

Bonjour Mr Gely,

Désolé pour le retard de réponse, j'étais en brousse.

Merci pour ces informations avisées. Je note les références damper dans mes cahiers au cas où.
Cela veut il dire que les inverseur HBW (donc Hurtz) s'adapte a l'arbre cannelé du Seenergie?

Bon pour l'instant le 'moteur tourne au poil, je n'ai pu faire que 7 heures dont 3 soutenues face a 18 nœuds de vents, 1600trs 4 nœuds. Vapeurs légères à l'echappement lorsque je suis à 1800 trs c'est a dire presque a fond (2100trs). Le moteur se maintient dans tous les regimes à 87°. Pas de perte de liquide de refroidissement. Ces vapeurs sont elles normales, liées au dimensionnement un peu juste de la pompe a eau de mer ?

Pour ce qui est du rapport hélice -inverseur, je veux bien que vous me donniez les couples possibles, surtout pour mon inverseur sole 2:1. voici les chiffres demandés:
Longueur a la flottaison 10,8 m
Poids total 13,5 tonnes.

Bon weekend,

Vincent  S......

 

 

 

Réponse du 15 11 2014

 

Petite précision concernant l'assemblage moteur /inverseur: le volant moteur reçoit le damper d'accouplement, celui ci possède une douille cannelée qui va recevoir l'arbre d'entrée de l'inverseur, la fixation des inverseurs sur les moteurs SEENERGIE est standard, pas de pb donc pour fixer le bloc inverseur sur la cloche du moteur. Les arbres cannelés sont aussi plus ou moins standard, pas de pb entre Solé et ZF (ou encore HURTH même chose).

Le débit de la pomme à eau de mer passe en premier par l'échangeur du moteur, ensuite dans l'échappement ( le débit d'eau de la pompe à eau de mer est deux fois supérieur au besoin de refroidissement du circuit interne: il ya autant de calorie à évacuer dans l'eau de refroidissement que dans les gaz d'échappement), la vapeur d'eau est liée au refroidissement des gaz d'échappement qui est limite mais pas grave dans la mesure ou ceux ci ne dépasse pas la t° de 55/60°. Dans votre cas, le fait de tourner en pleine charge à 2100 tr/mn à fond n'est pas suffisant car la pompe eau de mer, qui tourne moins vite, n'a pas son débit qui correspond au régime de pleine charge soit 3500 tr/mn pour un 50 cv et 3000 pour un 45 cv. Le fait donc de corriger l'hélice pour  que le régime maxi soit atteint devrait solutionner le pb.

Le calcul d'hélice nous donne pour votre bateau, 13.5 t, 10.8 long et rapport de réduction 2/1:

Vitesse maxi à 3500 tr/mn: 7.4 N,

Différentes hélices calculées possibles suivant votre cage d'hélice: 18 x 8.5, 17 X 8.9, 16 X 9.3, 15 X 9.7 et 14X 10.1

Vous ne trouverez pas d'hélice dont le pas se situe entre le chiffre rond, si non la faire faire sur mesure, ce n'est pas le même prix et le faible écart  gagné en propulsion ne se justifie pas l'écart de prix, d'autant que ce calcul reste approximatif.

Il faut choisir dans ces différentes propositions, l'hélice dont le diamètre est le plus grand, pour le meilleur rendement, notamment dans les bas régimes, c'est aussi celle qui offrira une plus grande trainée lors de la navigation sous voile!

Autres considération: on donne une influence de 300 tr/mn pas pouce d'hélice sur le pas, l'écart entre votre hélice  17 X12 et celle calculée 17 X 9   nous donne un gain de 900 tr/mn soit 2100 tr/mn actuel + 900 tr/mn soit 3000 tr/mn, on se rapproche....donc une 17X 8 devrait donner de bons résultats.

Bon weekend à vous aussi

Jacques Gély

rappel gratuit

Recherche

Menu