les differentes pompes à eau de mer montées sur les moteurs SEENERGIE

les rotors de pompe à eau, appelés aussi rouet de pompe.

         Suivant la puissance développée par les moteurs, deux tailles de pompe ont été montées; elles  sont entraînées par l'arbre à cames et donc rapportées sur la partie de la culasse  située à l'opposé de la courroie de distribution.

        Pour les moteurs TUD 30, TUD 40, XUD 45, XUD 50, XUD 70 atmosphérique, la pompe ayant un débit théorique de 30 l/mn,et la liaison eau de mer se fait par de la tuyauterie annelée de 20 mm.

        Jusqu'en 1993 pour les premiers moteurs fabriqués ( XUD 45 et XUD 50), l"arbre de pompe est porté par l'arbre à cames ( pas de roulement). Cet arbre de pompe est rapporté par contrainte thermique sur l'arbre à came. Le désassemblage arbre à cames/  arbre de pompe ne peut se faire que par destruction de ce dernier. Pour son remplacement cette pièce doit être reconfectionnée. Lors de la  dépose du palier de pompe par rapport à la culasse, repérer la position de ce dernier sur la culasse pour le repositionner centré par rapport à l'arbre à cames (centrage visible à l'intérieur du corps de pompe avant le montage du rotor).

        L'étanchéité de l'assemblage culasse / palier de pompe est assuré comme à l'origine en automobile par un joint spi (pièce PSA). ce joint Spi prend place dans le palier d'arbre à cames.

        Pour tous les autres moteurs dont la fabrication est postérieure à 1993, le palier de pompe, toujours entraîné par l'arbre à cames, porte l'arbre de pompe à l'aide de roulements. L'entraînement arbre à cames / pompe se fait par " tournevis": Une fente existante d'origine sur l'arbre à cames, reçoit une partie mâle en bout de l'arbre de pompe. Cette assemblage culasse / palier de pompe est centré par emboîtage concentrique et ne demande aucune précaution d'assemblage.

        L'étanchéité culasse/palier de pompe est assuré par un joint torique. Cette étanchéité peut être perfectionnée si nécessaire par un joint au silicone.

        Pour tous les types de pompe à eau de mer SEENERGIE, l'étanchéité à l'eau de mer  du corps de pompe entre l'arbre et le corps de pompe se fait par joint tournant CYCLAM. Ce type de joint, de fabrication robuste est constitué d'une bague tournante en graphite, frottant sur une bague céramique fixe dans le palier. Ce montage peut faire la vie du moteur sans problème. Rarement, après un arrêt prolongé, quelques gouttes d'eau peuvent apparaître et s'éliminer ensuite. En cas de fuite persistante, nettoyer les parties frottantes, et éventuellement, retourner la bague céramique en l'extrayant de son logement (attention fragile) Ce type de joint peut se trouver dans magasin de fourniture industrielles de joint Spi, roulements, etc... L'identification de la bague se fait par le diamètre de l'arbre et de la bague céramique.

        Pour tous les types de pompe, l'étanchéité palier de pompe/ corps de pompe se fait par joint torique que l'on peut perfectionner par un joint pâte au silicone. Certains assemblages d' avant 1998 possèdent un emboîtage pour centrage ( bavures ou chocs à contrôler avant remontage).

        Pour tous les types de pompe, l'entraînement du rotor de pompe se fait par ergot  (celui ci à un diamètre de 4  mm avant 1993, et de 5 mm ensuite). Sa longueur est de  5 mm. Il est fabrique dans de l'acier STUB que l'on trouve chez les usineurs.

         Pour les moteurs turbo XUD 60, XUD 70, XUD 100  et XUD 110 ainsi que pour le moteur XUD 85 atmosphérique, la pompe eau de mer (montée sur palier avec roulements) a un débit de 70 l/mn . Cet augmentation de débit est permise par augmentation du volume du corps de pompe. Les paliers de pompe sont identiques aux moteurs de puissance inférieurs. la liaison eau de mer se fait par des embouts de  25 mm (1 pouce environ).

rappel gratuit

Recherche

Menu